ICAR 208 le 30 novembre et le 1er décembre 2018

programme 2018


ACCUEIL

ICAR 2015





C’est ce que nous pensons déjà connaître qui nous empêche souvent d’apprendre.
Claude Bernard
Médecin et physiologiste français
(Saint julien en beaujolais 1813 - Paris 1878)

Ce congrès est le 22ème préparé par l’ICAR et la 3ème année qu’il est commun avec celui de l’ARIAF.

Ces années ont permis que se forge une identité de ces journées, caractérisée par la volonté de présenter les acquisitions les plus récentes de manière la plus pratique. Mais préparer un congrès requière de satisfaire au moins deux exigences.

ICAR 3015 - Programme et répartition des salles

La première est de remplir les obligations de formation des médecins et infirmières. Il ne s’agit pas seulement d’un impératif réglementaire mais surtout d’un devoir éthique pour le praticien : assurer le meilleur soin au patient. La seconde est de sélectionner les acquisitions certes les plus récentes, mais surtout les plus susceptibles d’améliorer la qualité de nos soins. Au sein du foisonnement de nouveautés proclamées, le choix s’avère souvent délicat. Le champ est vaste, mettant en jeu aussi bien des connaissances théoriques que des stratégies de prise en charge ou encore du savoir-faire. C’est dire la difficulté du comité en charge de la préparation de ce congrès. Cet éditorial est l’occasion de remercier ce groupe de médecins et infirmières pour la mise à disposition de leur intelligence collective. Il reste bien sûr ouvert à toute personne désireuse de faire partie de l’aventure éditoriale.

Le congrès de cette année accueille le club CHAARM dont l’acronyme séducteur recouvre les pratiques non médicamenteuses utilisées en anesthésie et réanimation. Cette thématique devrait devenir un élément permanent de notre congrès. Les interventions relatives à la réanimation quant à elles s’étendent puisqu’elles occupent dorénavant une journée entière. Enfin, les préoccupations des médecins anesthésistes et urgentistes militaires, dont l’école nous accueille, sont encore au rendez-vous de ces journées. Les amphithéâtres seront donc occupés simultanément, et il faudra faire un choix.

Jean-Paul Viale pour le comité scientifique.