>

Editorial

lundi 13 juin 2016

La richesse de notre discipline nous conduit à proposer chaque année des thèmes nouveaux en lien avec l’anesthésie et la réanimation (indissociables) mais aussi les urgences et l’analgésie. Ce 23ème congrès s’inscrit de nouveau dans cette ouverture qui mêle la science à la clinique, le fondamental et le pragmatique.

Outre le club Chaarm (Hypnose, Acupuncture, Auriculothérapie, Arthérapie et Musicothérapie) que nous avons encore la plaisir d’accueillir cette année, nous aurons également la chance d’assister à deux grandes conférences.

Madame Lucie Cuvelier, maître de conférences en Ergonomie à l’université Paris 8, nous expliquera que les approches traditionnelles de la sécurité présentent beaucoup de limites dans la prévention des risques liés aux soins et nous proposera un outil complémentaire.

Le Pr Patrice Queneau, doyen honoraire de la faculté de médecine de Saint-Étienne et membre de l’Académie nationale de médecine, nous « fera vivre » la douleur transcendée par les artistes.

Cette année s’inscrit également dans l’actualité douloureuse avec une session militaire axée sur les enjeux des hôpitaux face aux attentats